Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/09/2013

Faith | 신의

Faith


7835553toiles.png

Yu Eun Su est une chirurgienne plastique de 33 ans vivant en l'an 2012.
Exerçant à l'origine comme chirurgienne généraliste, elle trouva vite cette profession exténuante et peu rémunérée. Elle décida alors de s'orienter vers la chirurgie plastique avec pour rêve d'ouvrir son propre cabinet médical.
Mais un jour, alors qu'elle assiste à une convention, Choe Yeong, général du roi Gong Min, la kidnappe et la ramène dans l'ère Goryeo à travers un tunnel spatio-temporel, afin d'user de ses compétences médicales.
En effet, la princesse No Guk a été grièvement blessée lors d'une attaque à l'encontre du roi.
Eun Su parvient à sauver la princesse mais le tunnel s'étant refermé, celle-ci ne peut désormais retourner dans son époque.

Résumé par Nautiljon

faith,kdrama,lee philip

J’ai commencé le drama presque lorsqu’il était diffusé en Corée et j’ai enchaîné les 16 premiers épisodes. J’étais motivée et la VOSTA ne me gênait pas, j’avais un peu de mal mais j’étais tellement impatiente de découvrir les épisodes que ça ne me posait pas de problème.
Puis un jour j’ai stoppé et j’ai repris cette année, car il fallait quand même que je termine ce drama.
Ce n’est pas du tout parce que je n’ai pas aimé mais plutôt parce que la VOSTA me fatiguait, le soir en rentrant du boulot je voulais quelque chose de compréhensible sans trop de réflexion.
J’ai finalement terminé par visionner les quelques épisodes qui me restaient sur DramaPassion. Et c’est là que je me suis dit que le streaming gratuit tout pourri ce n’était franchement pas mieux que la VOSTA quand on est fatigué.

Bref, j’ai beaucoup aimé le couple principal Eun Su et Choe Yeong. Ils sont touchants et terriblement attachants. Pourtant au début on aurait pu se dire que Eun Su était une personne superficielle et vite agaçante mais ce n’est pas du tout le cas.
On la découvre au fur et à mesure et on s’attache à elle. Choe Yeong est le stéréotype du héros mais il n’en reste pas moins intéressant. On découvre ses fêlures au fil des épisodes.

L’autre couple intéressant n’est autre que le Roi et la Reine, autant vous dire que je les ai adorés. Ils sont trop choupis et attachants surtout sur la fin.
Pourtant on parle ici encore d’un mariage arrangé entre la province du Yuan et Goryeo.
Les voir s’inquiéter l’un pour l’autre, notamment quand la Reine se fait enlever, c’était vraiment attendrissant.

Côté méchants, on nous pond un petit côté surnaturel avec des guerriers qui ont des pouvoirs (ouïe fine xD, produire de la glace ou de la chaleur). C’était intéressant mais comme à chaque fois je suis assez déçue que le côté fantastique ne soit pas plus présent. J’aime le fantastique vraiment beaucoup, j’irais même jusqu’à dire que c’est mon genre préféré.

La fin du drama est parfaite. On a un peu de suspense juste avant que les deux tourtereaux ne se retrouvent enfin. J’ai  adoré cette dernière scène où Eun Su retrouve Choe Yeong près de l’arbre et ce regarde qu’ils échangent *_*, cela vaut tous les baisers du monde.

faith,kdrama,lee philip

Bilan : Un très bon drama, et bien que mon doudou Lee Philip n’ait qu’un rôle secondaire, j’ai apprécié de le suivre.
Le duo principal est convaincant et attachant, les personnages secondaires quant à eux sont plutôt bien dépeints.
Le seul petit hic c’est le côté fantastique qui se limite au voyage dans le temps et les pouvoirs des méchants. C’est bien traité mais ce n’est pas encore assez pour la fan de fantastique que je suis.

Pics found on TumblR

22/09/2013

Flower boy next door | 이웃집 꽃미남

Flower boy next door


7835553toiles.png

Go Dok Mi est une "Raiponce" moderne vivant dans sa tour et coupée du monde, pour des raisons inconnues de tous.
Elle a un esprit fugace et donne de nombreux conseils relatifs à l'art de vivre, ce qui fait aisément d'elle une éditrice populaire, bien que celle-ci n'ose s'aventurer à l'extérieur.
Ayant toujours été une citoyenne exemplaire, elle enfreint cependant la loi depuis peu en épiant secrètement son voisin, Han Tae Jun.
Han Tae Jun est l'homme parfait, célibataire, doté d'un sourire charmeur et de bonnes manières, toutes les caractéristiques recherchées par les femmes. Il n'est cependant pas conscient de ses qualités et ignore aussi qu'il est observé depuis longtemps par Dok Mi.
Afin de promouvoir son nouveau jeu créé en partenariat avec une compagnie coréenne, Enrique Geum revient en Corée pour la première fois depuis 1 an, mais il espère aussi revoir Seo Yeong, son premier amour, non pas pour la récupérer mais pour laisser partir celle-ci, car il sait son cousin Tae Jun et elle amoureux, ceux-ci n'osant approfondir leur relation à cause de lui.
Le jour de son arrivée en Corée, il remarque que son appartement est surveillé et découvre rapidement que l'auteur n'est autre que Go Dok Mi.

Résumé par Nautiljon

J’ai commencé ce petit drama sur les conseils de Saru. Je venais de finir Faith pour lequel j’avais eu beaucoup de mal à aller jusqu’au bout, non pas parce que je n’aimais pas mais parce que la VOSTA me fatiguait énormément.
Je ne sais pas si c’est de la fainéantise mais j’ai plus de mal désormais avec la VOSTA. Je privilégie la VOSTfr, or avec DramaPassion ça devient compliquer. Je trouve ça bien qu’il y ait un distributeur en France, mais le streaming gratuit est vraiment pourri et ça relève du défi de terminer un drama de cette manière, bref là n’est pas le débat.

Ce drama fait partie d’une sorte de série de drama « Oh boy ! » :  Flower boy ramyun shop et Shut up ! Flower boy band. Je me suis lancée dans celui-ci vraiment à l’aveugle en suivant l’avis de Saru.
Et puis j’avoue que retrouver Park Shin Hye me faisait plaisir.
J’ai donc lancé les premiers épisodes et j’ai vite enchaîné. Le début est vraiment sympa, on découvre les personnages, leurs situations au fur et à mesure. J’ai aimé le fait que ça se fasse plutôt naturellement. Les personnages apprennent à se connaître et on finit par s’attacher à tout ce petit monde.

Vers le milieu du drama, il y a cependant un creux où Enrique devenait totalement insupportable pour moi. Fort heureusement, ça passe très vite et je suis passée au-delà. Dok Mi devient plus attachante sur les derniers épisodes lorsqu’elle s’ouvre au monde. Elle était très introvertie, limite agoraphobe. Et grâce à  un mec totalement extraverti, elle découvre le monde autrement. Le monde n’est pas rempli que de personnes mauvaises. Et bien que son ancienne meilleure amie en tienne une couche.
J’ai trouvé Jin Rak terriblement attachant, d’habitude l’amoureux transi sur le côté a le don de m’exaspérer mais pas là. Il est attachant, vrai et on a envie d’y croire.
Enrique est le personnage qui vient mettre un pied dans la fourmilière et ça a fait du bien à ce petit immeuble.

J’ai beaucoup aimé les petites histoires en parallèle avec par exemple Dong Hun et l’éditrice, Monsieur Hong et la voisine. Watanabe fait figure d’alien trop choupinou avec son sourire, t’as juste envie de lui pincer les joues ^^’ !

L’histoire d’amour principal, le triangle/carré habituel devient limite un fond. On s’intéresse aussi bien au devenir des autres personnages. Je ne me suis pas sentie transporter par l’histoire de Dok Mi et Enrique malheureusement. Ils sont choupis, mais ça s’arrête là.
Je ne me suis pas sentie vivre leur relation comme je l’ai vécu dans le passé dans les autres dramas que j’ai vu.
Je dirais qu’il manque un petit quelque chose pour faire de ce drama une véritable réussite.

J’ai déliré quand j’ai vu l’actrice Park Se Yeong faire un petit caméo comme la nouvelle adulée de Jin Rak. Je venais de la quitter dans le sageuk Faith :D !

FBND.gif

Bilan : Un drama sympa, rafraîchissant avec un petit côté choupi. Ce n’est pas le drama de l’année, mais j’ai -somme toute- passé un bon moment devant ce drama.
Puis je dois dire que ça me réconcilie pas mal avec les kdramas que j’avais un peu lâché ces derniers temps.
Alors je terminerais en remerciant Saru pour cette petite parenthèse acidulée.

Gif found on TumblR

01/07/2012

Love Shuffle, ラブシャッフル

601772MiniJapon2.png

159771LoveShuffle.png

Intégrale

3tv.png

Usami Kei est un manager travaillant pour une société d’informatique, et qui rompt ses fiançailles avec la fille du président, Kagawa Mei (Kanjiya). Plus tard à son appartement, une panne de courant le laisse bloqué dans l’ascenseur avec trois autres résidents (Karina, Matsuda et Shosuke Tanihara). Tandis qu’ils attendent, leur conversation en vient à la question de savoir si oui ou non il y a bien quelqu’un de destiné à chaque personne. Ils décident, par conséquent, de conduire une expérience en “mélangeant” (“shuffle”) les relations de chacun.

Source : Newsasia http://www.newsasia-ddl.com/article-29861241.html

Ce drama est sympa, assez rafraichissant au final. C'est un peu long à se mettre en place mais la fin du drama est vraiment sympathique.

J'ai bien aimé dès le début mais j'ai trouvé qu'il y avait un petit creux en milieu de saison.

Pour en venir aux personnages, Kei est agaçant au possible au début du drama. Son amour pour Mei est vraiment dégoulinant de bons sentiments et ce n'est pas du tout mon genre. Cette dernière est indéniablement amoureuse de lui mais attends plus d'une relation, ce qui est compréhensible. Finalement après moultes tentatives de récupération Kei se fera à l'idée qu'il ne se mariera pas avec Mei. Cela lui permet de voir enfin la femme faite pour lui, à savoir Airu. Au départ je ne les imaginais pas du tout ensemble mais cette relation se construit petit à petit au fil des épisodes et ca finit par ne plus choquer... Cette dernière a besoin d'un homme qui étincelle, et c'est ce qu'elle a trouvé chez Kei.

Ojiro quant à lui se laisse vite séduire par la très curieuse Kairi. Kairi est une patiente de Kikuta, elle veut se suicider mais grâce à l'aide de son thérapeute, elle réussira à surmonter sa dépression. Pourtant il fut un moment dans le drama où tout est parti un peu en cacahuète...
Notamment lorsque l'on apprend que l'amour décédé de Kikuta n'est autre que le sosie d'Ojiro. C'est intéressant de voir qu'il n'y a pas que l'hétérosexualité qui est traitée ici même si on ne se dirige pas à 100% vers une relation homosexuelle. Dommage, ca peut être intéressant !

Yukichi est un personnage vraiment atypique, il semble tellement à côté de ses pompes. Il est riche, charmant mais ne voit pas son potentiel. Il préfère "payer" ses amis/petites amies plutôt que de les laisser découvrir qui il est vraiment. Il se laisse finalement aller lorsqu'il découvre que Mei s'intéresse à lui... Leur mariage intervient un peu comme un cheveu sur la soupe, trop rapide à mon goût mais ils semblent s'être enfin trouvés !

Reiko, la femme mariée, quant à elle a permis une certaine réflexion à tout ce petit groupe. Elle pousse plus loin la relation entre deux personnes séparant le sexe et l'amour. Au final, elle se prend à son propre jeu en découvrant l'infidélité de son mari. 
Mais tout se termine pour le mieux, car elle attend un bébé, celui du docteur !

Bref, au final toutes ses histoires d'amitié/amour sont vraiment sympa à suivre. Il y a une aclhimie entre chaque personnage et on se laisse vite prendre au jeu ! Les shippers comme moi y trouveront leur compte.

Bilan : Un drama fort sympathique, qui nous dépeint des relations amoureuses différentes bien que la tendance soit au romantisme. Sont-ils tous fleur bleue au Pays du Soleil Levant ? 
Bref, j'ai passé un bon moment devant ce drama et cela m'a permis de me remettre un peu sur les rails car j'ai un peu abandonné les dramas dernièrement !
Il est temps que je me reprenne.
Côté casting, il y a quelques têtes connues pour moi désormais et ca fait plaisir : Matsuda Shota et Tamaki Hiroshi !