Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2013

True Blood, saison 6

 

327493MiniUSA.png

746839TrueBlood.png

Saison 6

1tv.png

Il y a des séries que l'on suit par habitude, pour le cast et plus vraiment pour les intrigues. True Blood est clairement entrée dans cette catégorie me concernant à partir de la saison 5. Ça part en chips, et ça ne s'arrête pas, surtout cette saison.

Il y a du bon et du moins bon (j'aime le personnage d'Eric, de Pam au plus haut point). Quand on a l'impression que Sookie est moins conne, elle fait un truc extrêmement stupide. J'entends par là toute l'histoire sur Warlow. Ca a été mal géré de bout en bout, ça n'a servi à rien à part peut-être véritablement vengé la mort des parents de Sookie. Et encore ! En effet, on les fait passer pour de grands malades ses parents, c'est limite dérangeant. Cela dit, là-dessus ça rejoint pas mal la version des livres (pas exactement).
Je suis bien contente que finalement Sookie se retrouve avec Alcide au bout du compte. Il faut dire que ce dernier n'a servi à rien tout au long de la saison. Il était même devenu super agaçant !

Jason a été un chouia agaçant en début de saison, mais il se rachète amplement sur la fin. Même si sa relation avec Violet me paraît un peu bizarre...
Andy Bellefleur qui est papa, c'est drôle et assez étonnant. Il perd malencontreusement 3 de ses filles, mangées par Jessica.
Terry Bellefleur meurt, et ses funérailles étaient touchantes. J'aimais bien ce personnage même si on sent qu'on a atteint le maximum avec lui la saison précédente. C'est surtout dommage pour le personnage d'Arlène.

Quand je relis mes avis, j'ai beaucoup aimé le début de saison et puis le soufflé retombe aussi rapidement. l'ennui m'a gagné une bonne partie de la saison, quel dommage ! Il y avait pourtant du potentiel, rien que Bill en demi-Dieu possédé par Lillith... Ça finit par tomber à plat.
Le côté expérimentations avec l'ex-femme du révérend Newlin, rappelle l'Initiative de Buffy contre les vampires. Et ce n'était pas la meilleure idée des scénaristes à l'époque, et ça ne passe toujours pas mieux plusieurs années après...

tumblr_mrr98adAaU1qdljtto2_500.gif

Bilan : Une saison en demi teinte. Il y a de bonnes idées, mais c'est vite retombé. Quel dommage, quel gâchis !
La fin de saison me fait craindre le pire pour mon personnage fétiche et ça, j'aime pas trop beaucoup ça...
Je lis la saga littéraire en même temps et elle est carrément meilleure mais ce qui est rigolo c'est que je ne shippe pas les mêmes couples ^^' alors que ce sont les mêmes personnages (traités différemment).
Bref, j'espère que la suite sera meilleure, je commence à perdre espoir...

01/09/2013

Everwood, saison 4

 327493MiniUSA.png840008Everwood.png

Saison 4

4tv.png

Après la mort de sa femme Julia et suite à une promesse qu'il lui avait faite, un célèbre chirurgien new-yorkais nommé Andrew Brown, décide de quitter sa vie new-yorkaise. Lors d'un voyage en train avec ses parents Julia Brown avait visité la charmante ville d'Everwood. Ainsi donc Andrew décida de tout quitter et de partir s'installer avec ses deux enfants, Ephram et Délia, dans la petite ville d'Everwood du Colorado. Une nouvelle vie commence alors pour tous les trois. Mais elle est loin d'être idéale notamment pour le jeune Ephram qui, en plus d'être en conflit constant avec son père, a du mal à s'adapter.

L'arrivée des Brown à Everwood provoque une certaine agitation dans la ville. Tout le monde s'interroge sur les raisons pour lesquelles l'un des plus grands chirurgiens d'Amérique décide de vivre dans une ville modeste et de procurer des soins gratuits à ses habitants.

Source : Wiki

Il y a des séries avec lesquelles on a du mal à finir, et Everwood en faisait partie. Non pas que je ne l'aimais pas, au contraire. J'ai arrêté de visionner la série alors que je déménageais, l'an passé j'ai décidé de m'offrir les DVD (je n'avais que la saison 1) -US bien sûr car ils ne sont pas sortis en France- afin de reprendre la série comme il faut.
Il m'aura fallu un an avant de me décider à mettre mes DVD dans le lecteur, quelque part je n'avais pas envie de dire au revoir à tout ce petit monde. Et pourtant à plusieurs reprises j'ai eu envie de lancer la série.
Au début de l'année, je l'ai ajouté à mon CS2013 je m'étais dit que ça me boosterait.
Et me voilà, en plein été, je m'ennuyais et c'était l'occasion de lancer la série et de profiter à fond. me voilà donc repartie à Everwood. Je ne vous cache pas que j'étais un peu perdue côté storylines mais ça revient plutôt vite.

Tout commence sur le mariage de Irv et Edna, ils sont adorables et tout le monde est réuni pour l'occasion ; même Ephram reviendra à ce moment là.

Bref, les intrigues sont lancées dès le départ et bien qu'une bonne partie de la saison se déroule sans véritables embûches. Puis, Bright trompe Hannah et à partir de là ça part un peu en chips.
J'ai aimé vivre toutes ces péripéties à nouveau, je ne me suis pas ennuyée du tout.
Cela dit, revoir Sarah Drew m'a gênée. Elle se coltine les mêmes rôles on dirait (April est une pâle copie de Hannah c'est incroyable). Ce n'est pas une mauvaise actrice mais elle se cantonne dans des rôles vraiment naïfs et assez agaçant.
Bright devient de plus en plus intéressant cette saison, il est moins superficiel et bien que sa relation avec Hannah ne donne rien. Certes, le final permet aux fans du couple d'espérer des retrouvailles.

La love story Amy/Ephram poursuit ses hauts et ses bas. Et le final est juste magnifique pour eux deux. Et j'ai vu qu'il y avait une fin alternative, ce que je trouve génial. Les scénaristes ont prévu le coup si la série était annulée ou non. C'est agréable de dire au revoir à ses personnages d'une aussi belle manière.

Andy et Nina finissent ensemble, et bien que j'adorais Jake (Scott Wolf ♥) c'était une évidence que ces deux là finissent ensemble à la fin de la série. Et même si ça arrive soudainement, c'est bien amené. On sent au fil de la saison qu'il y a un feeling indéniable entre Nina et Andy. Jake sait s'effacer au bon moment.

La mort de Irv m'a boulversée car je ne m'y attendais pas. J'ai réussi à éviter les spoilers 7 ans après la fin de la série, pas mal hein ?! Voir Edna aussi triste, quel crève-coeur mais heureusement Harold et Rose sont là. 
En parlant des parents Abbott, ils sont touchants cette saison. Rose a enfin battu le cancer. Harold et elle tentent de trouver un nouveau sens à leur vie en adoptant un bébé, ce qui ne se fait pas tout de suite ! Ils sont adorables.

everwood,saison 4,intégrale,drama,foreverwood

Bilan : Une bonne saison avec des hauts et des bas ; mais je me devais de dire au revoir à tout ce petit monde. Et c'est le coeur lourd que je clos ce chapitre. Ce drama était d'une sacrée qualité car même 7 ans après, les intrigues savent toujours me toucher...
J'ai du mal à me dire que je l'ai fini et qu'il n'y aura plus d'aventures des Abbott, Brown, etc !
J'ai découvert la série il y a des années et je ne regrette pas de m'être achetée les DVD car il est sûr qu'on ne reverra pas la série en France malheureusement. Et vous, quel est votre lien avec la série ? 

23/06/2013

The Following, saison 1

 327493MiniUSA.png

586929TheFollowing.png

Intégrale

3tv.png

En 2004, l'agent du FBI Ryan Hardy arrête Joe Carroll, un professeur de littérature ayant assassiné 14 de ses étudiantes. Neuf ans plus tard, le tueur s'évade et ramène Hardy sur le terrain pour lui montrer son œuvre : il utilise les réseaux sociaux afin de créer un réseau de meurtriers qui vont tourmenter la police et continuer à répandre son message.

Source : wiki

Lorsque la série a débarqué en Janvier sur nos écrans j'étais toute excitée. En effet, j'ai  un certain intérêt pour les tueurs en séries, j'attendais donc avec impatience cette série. Puis Kevin Bacon au casting ca ne pouvait que fonctionner. 

J'ai regardé le pilot alors que j'étais malade et j'ai adoré, en plus un peu de Marilyn Manson et l'affaire était dans le sac... Oui je sais, c'est cliché mais que voulez-vous j'aime Manson.

Bref, cette série met en scène un tueur en série intelligent ayant réussi à se créer une religion pourvue d'une horde de fanatiques. Au début, je dois dire que j'étais scéptique et j'attendais un peu l'histoire Edgar Allan Poe au tournant. Au final, il n'est jamais oublié mais n'est jamais vraiment exploité non plus ce qui est dommage.

Il s'échappe de prison et est bien décidé à récupérer sa famille et faire payer l'agent du FBI qui l'a fait plonger. Il s'y réussit plus ou moins, même s'il y laisse quelques plumes dans le processus. En écrivant son livre, il perd pied et commet de plus en plus d'erreurs.

Le FBI se fait balader par Carroll et ses acolytes, c'est intéressant de voir le duo Parker/Hardy se triturer les méninges afin de comprendre ce qu'il se passait dans la tête de Joe et de réussir à déjouer ses plans.

Le dernier épisode semble lancer la série sur quelque chose de nouveau et ca peut être sacrément intéressant. Cela dit, la mort de Parker file un sacré coup dans l'évolution de Hardy. Ce personnage j'en attendais énormément, j'avais envie de mieux connaître son passé, son lien avec les cultes. Bref, autant de questions qui resteront à jamais en suspend.

Bien évidemment la saison se conclut sur un cliffhanger, il faut donner envie au téléspectateur de revenir pour la saison 2 ! 

La série bénéficie d'un potentiel incroyable, surtout avec le créateur de Scream aux manettes, mais il faudrait veiller à ne pas sombrer dans le simpliste pour ne pas choquer. Il est temps que les grands networks américains prennent des risques (les séries du câble en sont la preuve).

The following 1.gif

The following 2.gif

Bilan :  Une série de bonne facture avec un potentiel incroyable. Tout n'est pas mis en oeuvre pour que ce soit une franche réussite, mais il est évident que la série peut s'améliorer si on lui en donne les moyens.

Kevin Bacon est extraordinaire dans ce rôle, je dois dire que je l'ai trouvé positivement génial.

Je serais présente pour la saison 2, qui est d'ores et déjà au programme.

16/06/2013

Bones, saison 8

 

327493MiniUSA.png

275510BonesS08.png

Intégrale

4tv.png

Comme vous le savez déjà, j'ai commencé la série en Août 2012 et j'ai donc découvert la série en un temps record et je ne le regrette pas du tout. J'ai donc suivi la saison 8 en direct des US assez rapidement.

Cette saison nous retrouvons la fine équipe pas tout à fait réunie, avec Brennan en fuite. Booth n'arrive pas à mettre sous les verrous Pelant. La famille qu'elle forme avec Booth manque énormément de Brennan, elle revient donc auprès des siens. Petit à petit l'équipe se reforme et on est reparti sur les bons rails.

Au cours de la saison, on voit la relation Booth/Brennan évoluée, ils deviennent un couple comme les autres et élèvent leur fille. En parallèle, Angela et Hodgins sont plus heureux que jamais avec leur petit Michaël Vincent.
Nous n'avons plus vraiment droit aux grosses démonstrations d'amour (quoique dans les derniers épisodes on est servi avec Booth&Brennan).
Mon ship préféré reste Angela&Hodgins et je ne me lasse pas de ces deux-là.

Hodgins reste mon personnage fétiche, TJ Thyne est toujours aussi formidable et je reste encore sous le charme de ma rencontre avec l'acteur. Alors oui je l'admets je ne suis plus du tout objective !

Une autre histoire d'amour naît au Jeffersionian Institute -je vais aller y faire un tour moi- entre Arastoo et Camille. Ils sont choupis tous les deux, mais je ne les aurais jamais imaginé ensemble. Et lorsque Arastoo est contaminé par un virus, on voit à quel point Camille tient à lui. Ce n'est plus une histoire d'un soir.

Les enquêtes sont toujours aussi tarabiscotées et chaque semaine j'ai adoré retrouver mes "fouines" du Jeffersonian.

Côté intrigue un peu fil rouge, on tombe à côté de la plaque. On se traîne Pelant depuis la saison dernière et ca retombe à plat. Par le passé, on a eu des intrigues dignes de ce nom et on sentait le suspens monté. Ici, on a quelques épisodes sur Pelant mais la sauce ne prend clairement pas. Pelant n'est pas un bad guy assez chrismatique. Selon moi, il lui manque quelque chose. Ou alors on aurait dû avoir plus d'épisodes sur ce thème. Là, nous avons plus l'impression que ca tombe comme un cheveu sur la soupe.

La série est d'ores et déjà renouvelée pour une saison 9 et je suis ravie !

 

bones,saison 8,intégrale,policier,tj thyne,emily deschanel,david boreanaz,micheala conlin


Bilan : Une saison 8 très honorable, seul le fil rouge est un peu maltraité. J'aime retrouver les enquêtes chaque semaine, j'aime voir évoluer Brennan, j'aime voir Hodgins et Angela toujours aussi amoureux. Bref, la série réunit toujours les ingrédients qui m'ont fait aimé la série.

Un peu comme Merlin, je ne suis pas totalement objective concernant Bones, je le reconnais mais cette saison 8 est meilleure que la saison 7.

J'espère que les choses vont évoluer surtout pour Booth et Brennan et que Pelant rendra son dernier soupir dans les premiers épisodes de la saison 9, car il commence à me courir sur le haricot.

16/12/2012

Sanctuary, saison 3

639904MiniCanada.png

784678Sanctuary.png

Intégrale

4tv.png

Partout dans le monde, des créatures uniques errent dans la nature. Ils sont considérés par le Dr Helen Magnus comme la clef de notre évolution et du futur de notre race. Avec l'aide du Dr Will Zimmerman, psychiatre, de sa fille Ashley, de l'informaticien Henry Foss, d'une ancienne délinquante Kate et de son assistant Bigfoot, elle traque ces créatures pour leur venir en aide et pour le besoin de ses recherches.

Source : Wiki

Pendant mes vacances, je me suis dit qu'il était temps que je reprenne la série. Je sens que NRJ12 ne va pas trop tarder à diffuser la saison 4 en plus.

Bref, j'ai ecnhaîné les épisodes sur deux jours et passé l'épisode 6 ca y est j'étais happée par l'univers de la série et le nouvel arc entamé : la Terre Creuse.
Je dois dire que cet arc m'a vraiment passionné, savoir qu'il y a un monde en-dessous du reste du monde c'est génial. Ca n'est pas sans rappeler Atlantis et la découverte d'un monde nouveau et plus avancé que le nôtre.

J'ai un peu décroché en début de saison car j'étais un peu déconnectée de la fin de saison dernière. J'ai attendu presqu'un an avant de me relancer, non pas que je n'aimais pas la série mais plutôt par manque de temps. Puis 3 épisodes à la suite sur NRJ12 c'est un peu trop pour moi. Enfin me direz-vous j'ai englouti la saison en un clin d'oeil.

Quel plaisir de retrouver tous ses personnages, puis Amanda Tapping est toujours aussi sublime. Cela dit, je craque complètement sur Robin Dunne : wow :D !!
J'ai beaucoup apprécié les différentes intrigues sentimentales de Henry et Will, c'est frais, c'est fun. Ils sont touchants même si Henry finit seul...

Le personnage de Kate ne m'intéresse franchement pas, je n'y arrive pas. Et même lorsque l'on s'intéresse à sa vie passée, ca ne prend pas.
Par contre Bigfoot je le kiffe et son histoire avec le révérend est touchante et vraiment bien menée.

La saison s'achève sur un cliffhanger vraiment prenant et je pense enchaîner directement avec la suite car je ne vais pas pouvoir attendre !

sanctuary,saison 3,intégrale,sci-fi,robin dunne,amanda tapping,ryan robbins,christopher heyerdahl sanctuary,saison 3,intégrale,sci-fi,robin dunne,amanda tapping,ryan robbins,christopher heyerdahl

 

 

 

 

 

 

 

Bilan : Une très bonne saison avec des très bons épisodes. J'avais oublié à quel point j'aimais les séries fantastiques.
Puis Amanda Tapping est toujours aussi belle ♥ je ne suis pas objective mais il fallait que je le dise.
Bref, le casting est impeccable, les intrigues passionnent (sur l'arc principal, les secondaires étant moins passionnantes), et le tout est bien réalisé. Evidemment on voit bien que tout est fait sur fond vert mais ca choque moins que d'autres séries.
Je suis déjà triste à l'idée que la saison 4 soit la dernière.