Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/01/2011

Nip/Tuck, Christian

Nip/Tuck, saison & épisode indéterminés :

Christian : The line that divides the porn industry and the plastic surgery is a thin one. We're both selling fantasy, aren't we?

Traduction approximative :

Christian : La line qui sépare l'industrie du porno de l'industrie de l'esthétique est fine. On vent tous les deux de la fantaisie, non ?

23/08/2009

Nip/Tuck, saison 5

Nip Tuck 3.pngNip/Tuck – saison 5 :

 

Partie 2 – Episodes 15 à 22 :

 

Encore une fois je ne vais pas être très originale pour cette review et je vais rejoindre une grande partie de mes camarades de reviews…

 

Il y a du mieux sur ces 8 épisodes que comptent cette seconde partie de saison (et comment faire durer le plaisir ou le supplice ca dépend où on se place)… Mais il y a du très mauvais aussi !

L’équilibre est cependant revenu, les intrigues se suivent et ont droit à un certain développement… J’ai trouvé qu’il y avait un peu moins d’intrigues oubliées sans conclusion, c’est un tout  petit peu plus cohérent…

Ce n’est pas du grand art non plus car on a encore droit à des intrigues bien tordues… Il y avait pourtant du potentiel…

 

Avant d’en revenir aux intrigues elles-mêmes, je dois avouer que j’ai adoré le personnage d’Aïdan Stone interprété par Bradley Cooper… Il est tellement con que c’est totalement délirant… Il m’a beaucoup moins soulé que pour la première partie de saison ! Quel idiot, il se casse le cou en voulant se faire un petit plaisir solitaire… J’étais pliée devant ma télé !

 

Sinon en parlant de guests, il y a eu le très sexy Misha Collins qui y joue un rôle des plus délirants aussi… En effet, il interprète un yogi capable de se sucer tout seul, il demande l’aide de McNamara et Troy afin de réduire la taille de son sexe afin qu’il ne puisse plus se faire plaisir tout seul… Il est toujours aussi craquant !

 

Et enfin, la guest que j’attendais avec le plus de ferveur : Katee Sackhoff… Et je dois bien avouer que je suis un peu déçue de la tournure que prend son personnage… Du grand n’importe quoi encore une fois, mais cela c’est Nip/Tuck ca ne changera pas…

Cela dit le coup de la double vie/veuve noire c’est limite, c’est carrément too much ! Quand j’ai vu cela je me suis dit : « c’est bien la seule chose qu’ils nous avaient pas encore fait ! » ! Bref !

 

Concernant les misères de nos 2 compères, je pensais que l’histoire de Sean serait mieux gérée… J’imaginais que ca ne partirai pas autant en vrille pour lui, et je n’imaginais pas Julia partir à nouveau en les laissant tomber…

Mais Sean se rapproche de son fils, qui lui a fait un tout petit peu moins de conneries que les saisons passées… Un peu moins car il les collectionne toujours (rien que le fait de claquer la main de Raj par exemple)…

Bref, Sean dégotte toujours des gonzesses pas faites pour lui… la dernière en date le rendant même accro à un gaz anesthésiant…

 

Christian quant à lui avait une super intrigue… Un développement extra, et une chute merdique… Ah j’étais folle, pliée en deux car c’était sûr et certain que le pauvre Christian n’allait pas raccrocher le bistouri pour de bon… Mais franchement, comment va-t-il se dépêtrer de tout cela ? C’est la grande question… Non parce qu’il a quand même fait virer sa cuti à Liz et il l’a épousé…

C’était l’intrigue la plus abracadabrantesque de toute la série, certes ils s’aiment mais de là à se marier ce n’est quand même pas la même histoire…

A croire que les personnages dans cette série ne savent pas rester en place, ou du moins concernant leurs opinions/choix personnels…

Le cancer de Christian était vraiment une bonne idée, surtout le cancer du sein pour un homme qui a traité les femmes comme des moins que rien toute sa vie… Sa virilité en a pris un coup ^^ ! Et j’aime le fait que Kimber lui balance à la tronche comme ca  :) !

 

Un de mes regrets sera le fait que la folle d’Eden ne sera jamais poursuivie pour l’agression de Julia… J’aurais aimé voir sa réaction face à la police, c’aurait pu être génial… Une occasion manquée encore une fois !

 

Nip Tuck 4.pngBilan : Une seconde partie mieux gérée, moins éparpillée dans ses intrigues mais toujours aussi convenue (si on peut dire)…

Les intrigues médicales ont été plus sympas que pour la première partie mais encore une fois les scénaristes nous pondent des intrigues plus farfelues les unes que les autres…

Je me demande bien comment Christian va gérer la nouvelle appris juste à la fin de l’épisode, ca risque de péter un truc de malade…

Sean est toujours aussi insignifiant et s’embourbe de plus en plus concernant sa vie amoureuse !

Concernant les autres personnages ils ne sont là que pour justifier d’un temps moins long d’antenne pour les 2 stars de la série, dommage !

19/08/2009

Papa Kent, roi du Porno à L.A.

Je ne sais pas pour vous, mais il y a certains acteurs que je n'arrive pas à voir dans différents rôles... Disons qu'il y a des acteurs qui font vraiment des rôles trèèèès trèèèèès opposés...

JS 1.png

Oui je vais vous parler de Papa Kent euh John Schneider... C'est un acteur de talent, mais quand je l'ai vu débarqué dans la 5ème saison de Nip/Tuck j'ai eu peur... Très peur !

JS 2.png

Comprenez-moi, ca fait un choc de le voir débarquer en Ram Peters, roi du porno à L.A. ! *smiley shocked*

JS 3.png

Puis ce n'est pas tout, voilà t'y pas qu'il se tape la Kimber ^^ ! Enfin en premier lieu, avant que la chair fraîche ne fasse son apparition...

JS 4.png

Ben oui qui dirait non à une tite jeunette d'à peine 18 ans plus vénale encore que Kimber, plus squelettique que Kate Moss ?! Ce n'est pas Papa Kent Ram qui va me contredire !

JS 5.png

Oui, non là je suis choquée... C'est euh... enfin yeurk quoi *smiley sick* !

JS 6.png

J'ai beaucoup de respect pour l'acteur John Schneider mais là franchement j'ai du mal... Cette story-line m'a vraiment mis mal à l'aise... Si, si ! Et non je ne fais pas ma prude, c'est juste qu'il pourrait largement être son grand-père quoi !
Enfin il devait bien retrouver du boulot, je comprends, faut pouvoir payer les factures... Surtout après s'être fait jeter comme un mal propre de PetiteVille mais là je crois que lui aussi a touché le fond en même temps que la série !

16/08/2009

Nip/Tuck, saison 5

Nip Tuck 1.pngNip/Tuck – saison 5 :

 

Partie 1 - épisodes 1 à 14 :

 

Je ne vais malheureusement pas être très originale et rejoindre l’avis de la plupart de mes camarades de reviews concernant cette première partie de saison… C’est nul à chier ! Excusez-moi l’expression, mais c’est fort à propos concernant cette première partie de saison…

J’ai visionné le tout en un temps record car je savais que sinon je n’aurais jamais pu tenir la longueur…

C’est d’un navrant intersidéral, de bout en bout ! Je ne sais pas comment vous dire à quel point je suis déçue par la série, plus ca avance pire c’est…

 

Alors certes la qualité des débuts est loin très loin mais là je crois qu’on a vraiment touché le fond… En vrac : un serial doigteur aussi vite apparu qu’oublié, des cannibales, le retour de Kimber, de Gina, la mort de Gina, l’apparition d’une gamine pour Christian, Julia qui a viré sa cuti, Sean qui se prend pour une star, Matt encore plus navrant qu’auparavant à toujours faire les mauvais choix, une belle fille complètement cinglée pour Sean, qui se coltine une agent artistique encore plus siphonnée que la belle fille…

Non mais sérieusement ? Les scénaristes sont-ils aussi désespérés que cela ?

 

J’oubliais de parler du changement de décor, qui apparaît tout à fait anecdotique à côté des péripéties des deux chirurgiens qui frisent la folie douce…

Je crois que je préférais encore la mafia de Miami à la superficialité exacerbée du tout Hollywood…

Si Hollywood ressemble vraiment à cela, ce n’est pas du tout enviable…

 

Il a cependant quelques guest-stars de luxe dans cette première partie : Tia Carrere, Daphne Zuniga, Bradley Cooper, Portia de Rossi, John Schneider, Leslie Grossman… Ce n’est pas rien, mais c’est carrément éclipsé par les intrigues à la mords-moi le nœud de cette saison…

 

J’avoue que j’ai toujours eu un faible pour Nip/Tuck et ses intrigues abracadabrantesques, mais là ca tire plus sur le surréaliste qu’autre chose…

Que dire de l’agression de Sean par la folle Colleen… Tellement évidente qu’on se demande pourquoi ce n’est pas arrivé plus tôt…

 

Seule la folledingue d’Eden m’a réellement intrigué… Alors ce n’est pas le jeu de l’actrice anorexique, nouvellement vedette du remake à succès de la CW : 90210, mais son personnage est tellement ravagé que ca m’a plu…

Elle drague Sean, qui se laisse prendre au piège (comme tout homme, il fut faible), elle tente vainement d’attirer son attention en faisant du porno (yeurk je suis encore choquée par le baiser échangé entre elle et John Schneider, j’adorais cet acteur mais là je crois que je suis marquée à vie par l’horreur !), puis décide de s’en prendre à la nouvelle copine de sa maman (qui comme de par hasard est l’ex-femme de Sean)… Elle l’empoisonne, je me suis vraiment demandée ce qu’elle lui donnait pour la rendre aussi malade dommage que le Dr House n’ait pas été dans les parages c’était un cas tout trouvé pour notre médecin misogyne préféré… Julia se rend compte de la supercherie mais Eden n’a pas dit son dernier mot, elle lui tire dessus en faisant croire au reste du monde qu’elle a tenté de se suicider… Brillant, d’autant que Julia a perdu la mémoire à son réveil ! J’adore ce genre d’histoire complètement improbable mais qui fonctionne à chaque fois…

J’espère que la vérité éclatera à un moment ou à un autre…

 

Comme Tite Souris le dit ICI, je regrette la non-exploitation du personnage de Liz. C’est vraiment dommage. Elle n’a droit qu’à un très faible temps d’antenne, sa seule fonction : remettre les pieds sur Terre à nos deux chirurgiens qui ont chopé un melon plus gros que la Californie elle-même…

D’autant qu’avec le changement de sexualité de Julia on pouvait espérer un peu de développement pour le personnage, mais non, on passe carrément à côté…

 

Ce qui est navrant durant cette saison c’est qu’on abandonne des story-lines en plein milieu sans explications… Du jour au lendemain on ne parle plus du serial doigteur, on oublie l’acte de cannibalisme, on oublie la boulette de Christian qui a transformé en félin l’une de ses patientes atteintes de trouble bipolaire… Cela aurait peut-être mérité une vraie conclusion digne de ce nom… Ce n’est malheureusement pas le cas ici !

 

Nip Tuck 2.pngBilan : Une première partie de saison vraiment pas folichonne… Ca n’a ni queue ni tête, ca part dans tous les sens, on ne sait plus ce qu’on est sensé regarder…

Nip/Tuck y a beaucoup perdu je pense et c’est bien dommage…

Les personnages développés sont toujours les mêmes et l’intrigue générale n’avance pas d’un pouce… On fait du surplace, bien que l’action de la série ait déménagé de Miami à L.A ! Ce changement aurait pu donner lieu à de bonnes intrigues, ce ne fut pas le cas en cette première partie de saison…

Espérons que la suite soit moins navrante !