Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/01/2012

Homeland, saison 1

327493MiniUSA.png 881436HomelandS01.png

Intégrale

4tv.png

 

Huit ans après la disparition de deux soldats américains lors de l'invasion de Bagdad, l'un d'entre eux réapparaît, seul survivant alors que tout le monde le pensait mort depuis longtemps. Rapatrié aux États-Unis, il est accueilli chaleureusement par sa famille, ses amis et le gouvernement. Seule contre tous, l'agent de la CIA Carrie Mathison, qui a passé plusieurs années en Afghanistan, est persuadée que le héros est en réalité devenu un espion à la solde de l'ennemi, préparant la prochaine attaque terroriste sur le sol américain. Sans réelle preuve et montrée du doigt suite à un incident diplomatique qu'elle a déclenché quelques mois plus tôt, Carrie va devoir se battre pour prouver que ce qu'elle avance est la réalité...

 

Source : Allociné (corrigée par mes soins)

Homeland est la grande surprise de cette rentrée US 2011. Nous avons là une série d’espionnage extrêmement bien réalisée, bien interprétée et tout à fait plausible. Et c’est ce que le téléspectateur attend, ras-le-bol des situations abracadabrantesques de Jack Bauer dans 24 !

La série commence tambour battant avec notre héroïne aux prises avec un prisonnier, lui avouant juste avant de mourir qu’un militaire américain avait été « retourné ». En effet, quelque temps après nous découvrons un militaire disparu depuis 8 ans, qui resurgit de nulle part. Cela fait beaucoup pour notre agent de la CIA !
Cette dernière est persuadée que le terroriste Abu Nazir va attaquer les USA bientôt.
Toute la première saison est basée sur cette cherche et même jusqu’à la fin du dernier épisode, on ne sait pas que croire. C’est ce que réussit avec brio la série, nous mener en bateau.

Le téléspectateur se laisse prendre au jeu et suit les avancées de Carrie au fil de ses investigations. De plus, nous apprenons que cette dernière souffre d’une maladie mentale, ce qui fait qu’elle perd toute crédibilité face à ses patrons à la CIA. Et bien qu’elle ait raison sur toute la ligne concernant le retour de Brody, personne ne lui accorde le moindre crédit (si ce n’est Saul, son mentor).

Cette série est tout à fait prenante, des premières minutes du pilot jusqu’aux 1h24 de l’épisode final. Je ne me suis pas ennuyée du tout. J’ai attendu avec impatience chaque épisode, chaque semaine.

Claire Danes réussit son retour gagnant à la télévision américaine. Quel plaisir de la revoir depuis My So-Called Life. Elle est brillante de bout en bout.
Quant à Mandy Patinkin il est grandiose.
A vrai dire tout le casting est impeccable : Damian Lewis, Morena Baccarin, etc.

Bilan : J’ai hâte de voir la suite de la série, surtout avec la fin de l’épisode 12. J’ai vraiment envie de savoir ce qu’il va se passer avec Brody et Abu Nazir.
Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas été passionné par une série d’espionnage.
C’est vraiment LA surprise de cette saison 2011 pour la rentrée US ! Je ne regrette pas de l’avoir suivi et je vais attendre avec une impatience non dissimulée la suite des aventures… See you soon !