Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2011

Hana Yori Dango, saison 1

 601772MiniJapon2.png

152391HanayoridangoS01.png

Intégrale :

4tv.png

Une jeune lycéenne de 16 ans, Tsukushi Makino se retrouve dans le célèbre lycée privée Eïtoku ou se retrouve les jeunes gens les plus "friqués" du pays. Le seul problème de Tsukushi est qu'elle provient d'un milieu plus que modeste, ce qui va lui attirer les foudres d'un des membres du F4, Tsukasa Dômyôji. Cependant, le F4 n'est autre qu'une bande de 4 garçons riches qui font régner la terreur dans ce lycée en attribuant des "cartons rouges" aux élèves qui ont le malheur de ne pas leur plaire. Tsukushi va donc se retrouver persécutée par tout le lycée qui soutient hardement le F4 mais décide de tenir tête et déclare alors la guerre au F4 et particulièrement au chef du groupe, Tsukasa Dômyôji...

Résumé par Nautiljon : ICI 

Aujourd’hui je vais vous parler de Hana Yori Dango, série que j’ai regardée pour Kerydwen . En effet, tous les ans elle nous gratifie d’une semaine spéciale et cette année j’ai décidé de lui rendre la pareille !
Je me suis donc lancée dans le visionnage de la première saison, qui date de 2005 et qui a été diffusée sur TBS. 

Et j’ai beaucoup aimé. Les japonais ont une façon très particulière de nous faire apprécier leurs personnages. J’ai eu beaucoup de sympathie pour notre personnage principal : Makino, et j’ai détesté sa fausse copine.

Je suis toujours un peu surprise de découvrir que les filles entre elles sont de vraies garces. Elles sont prêtes à tout ca fait peur je trouve.

C’est peut-être mon côté occidental qui veut ca, mais ca me met extrêmement mal à l’aise de voir les coups bas que peuvent se donner les élèves entre eux.

Et cela touche aussi le F4, non mais sérieusement ?! Ca me fait sacrément bouillir à l’intérieur… Ils sont infectes et personne ne dit rien, on les laisse martyriser les autres élèves de l’école sans agir.

Heureusement que Makino ne se laisse pas faire et décide de se rebeller face à ces injustices…

Vient ensuite l’histoire d’amour (oui comme dans toutes séries j’ai envie de dire), c’est choupi tout ce que vous voulez mais on a un peu de mal à suivre notre chère Makino…

Elle réussit cela dit à transformer notre bad boy en gentil garçon, c’est mimi mais rien de plus j’ai envie de dire…

Bon après il faut se dire que la série se dirige vers des ados, et en ce moment je ne suis pas vraiment dans une phase amour adolescent.

Je peux comprendre, c’est vraiment très bien écrit mais il me manque quelque chose… Puis imaginer qu’ils vont s’attendre bien sagement de chaque côté de l’Océan ? J’ai un peu de mal… Mon côté cynique certainement ! 

Dois-je vous avouer qu’il m’a fallu plus d’un épisode avant de reconnaître Mastumoto Jun ? J’ai honte mais je me suis posée la question tout au long du 1er épisode et je n’ai vérifié sur Internet que lors du 2nd épisode… *oups* En même temps ca faisait un petit moment que j’avais fini Kimi Wa Petto ^^’ ! 

Au final, j’ai beaucoup aimé cette fable moderne de Cendrillon. Le personnage principal a du caractère et nous le montre, en cela je l’apprécie énormément… 

Bilan : Un très bon jdrama mené tambour battant de bout en bout. En ce qui me concerne l’histoire d’amour manque d’un petit quelque chose, pour le reste c’est parfait !
Les personnages sont attachants, on a envie de les voir évoluer, de les voir avancer. On a envie de voir Makino s’en sortir ainsi que sa famille.
On a envie que ca évolue, que ca marche (on a un peu envie de claquer belle-maman mais bon) !
Côté mode, ca change énormément et même si ce n’est pas si vieux ca fait vraiment bizarre >.< !!
Je pense regarder la suite, mais pas dans l’instant…