Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/06/2013

Bones, saison 8

 

327493MiniUSA.png

275510BonesS08.png

Intégrale

4tv.png

Comme vous le savez déjà, j'ai commencé la série en Août 2012 et j'ai donc découvert la série en un temps record et je ne le regrette pas du tout. J'ai donc suivi la saison 8 en direct des US assez rapidement.

Cette saison nous retrouvons la fine équipe pas tout à fait réunie, avec Brennan en fuite. Booth n'arrive pas à mettre sous les verrous Pelant. La famille qu'elle forme avec Booth manque énormément de Brennan, elle revient donc auprès des siens. Petit à petit l'équipe se reforme et on est reparti sur les bons rails.

Au cours de la saison, on voit la relation Booth/Brennan évoluée, ils deviennent un couple comme les autres et élèvent leur fille. En parallèle, Angela et Hodgins sont plus heureux que jamais avec leur petit Michaël Vincent.
Nous n'avons plus vraiment droit aux grosses démonstrations d'amour (quoique dans les derniers épisodes on est servi avec Booth&Brennan).
Mon ship préféré reste Angela&Hodgins et je ne me lasse pas de ces deux-là.

Hodgins reste mon personnage fétiche, TJ Thyne est toujours aussi formidable et je reste encore sous le charme de ma rencontre avec l'acteur. Alors oui je l'admets je ne suis plus du tout objective !

Une autre histoire d'amour naît au Jeffersionian Institute -je vais aller y faire un tour moi- entre Arastoo et Camille. Ils sont choupis tous les deux, mais je ne les aurais jamais imaginé ensemble. Et lorsque Arastoo est contaminé par un virus, on voit à quel point Camille tient à lui. Ce n'est plus une histoire d'un soir.

Les enquêtes sont toujours aussi tarabiscotées et chaque semaine j'ai adoré retrouver mes "fouines" du Jeffersonian.

Côté intrigue un peu fil rouge, on tombe à côté de la plaque. On se traîne Pelant depuis la saison dernière et ca retombe à plat. Par le passé, on a eu des intrigues dignes de ce nom et on sentait le suspens monté. Ici, on a quelques épisodes sur Pelant mais la sauce ne prend clairement pas. Pelant n'est pas un bad guy assez chrismatique. Selon moi, il lui manque quelque chose. Ou alors on aurait dû avoir plus d'épisodes sur ce thème. Là, nous avons plus l'impression que ca tombe comme un cheveu sur la soupe.

La série est d'ores et déjà renouvelée pour une saison 9 et je suis ravie !

 

bones,saison 8,intégrale,policier,tj thyne,emily deschanel,david boreanaz,micheala conlin


Bilan : Une saison 8 très honorable, seul le fil rouge est un peu maltraité. J'aime retrouver les enquêtes chaque semaine, j'aime voir évoluer Brennan, j'aime voir Hodgins et Angela toujours aussi amoureux. Bref, la série réunit toujours les ingrédients qui m'ont fait aimé la série.

Un peu comme Merlin, je ne suis pas totalement objective concernant Bones, je le reconnais mais cette saison 8 est meilleure que la saison 7.

J'espère que les choses vont évoluer surtout pour Booth et Brennan et que Pelant rendra son dernier soupir dans les premiers épisodes de la saison 9, car il commence à me courir sur le haricot.

13/01/2013

Bones, saisons 1 à 7

327493MiniUSA.png

964283Bonesintegrale.png

2181705tv.png

bones,série complète,saisons & à 7

J'ai découvert la série sur le tard. J'avais cependant vu le pilot à l'époque de sa première diffusion en Septembre 2005 mais je n'avais pas accroché plus que cela. Estimant que j'avais assez de cop show à visionner, a posteriori je me rends compte que j'ai jugé trop rapidement la série.

En Août dernier, Lorna est venue passer quelques jours chez moi et c'est à ce moment là que j'ai finalement découvert la série.

Nous savions déjà que TJ Thyne (Jack Hodgins) et Eric Millegan (Zach Addy) étaient invités de Paris Manga & Sci-Fi Show. Cette raison m'a alors poussée à me pencher un peu plus sur la série et je savais que Lorna était une grande fan de la série. Lorna m'a alors gentimment prêté les deux premières saisons du show en DVD. Et là, ce fut le coup de coeur. J'irais même jusqu'à dire le coup de foudre. J'ai adoré. Et pourtant je partais avec des a priori sur David Boreanaz (Booth) pour moi il était Angel et c'est tout !

Le duo de choc Booth/Brennan m'a tout de suite conquise. Leur alchimie est évidente et ne fait pas un pli. Brennan a un côté Sheldonien que j'adore. Son côté "rationnalisons tout" est à tout à fait nouveau pour moi dans le cadre d'un cop show. Bien que la série soit assez éloignée de tout ce que j'ai pu voir par le passé dans le domaine policier. Ce n'est pas mon genre de prédilection mais là je dois dire que je me suis prise au jeu.

L'une des forces du show est sa galerie de personnages plus attachants les uns que les autres. J'ai eu un coup de coeur pour Hodgins, il est mon personnage préféré. Et avoir rencontré TJ Thyne me conforte dans ce choix. Sa relation avec Angela est tellement bien mise en scène, elle semble si réaliste, réalisable. [SPOILERS] Leur rupture m'a brisée le coeur mais leur mariage et la naissance du petit Michaël Vincent m'a enchanté. Ils sont parfait ensemble et tellement attachants [/SPOILERS].

Passons à une analyse par saisons/personnages si vous le voulez bien.

Zach est un personnage hors norme, un vrai Sheldon. Et la storyline de la saison 3 m'a énormément surprise. Quel choc ! Cela dit, c'était plutôt bien amené. Même si on sent que la grève des scénaristes a précipité l'achèvement de l'intrigue et c'est bien dommage car Gormogon était tout à fait terrifiant ; et un fil rouge relançait pas mal l'intérêt du téléspectateur.

Bon, je dois aussi vous avouer que j'ai une fascination concernant les tueurs en série, et ce tueur cannibale a quelque chose de dérangeant et pourtant fascinant à la fois. Tout ce qui tourne atour de la conspiration permet un développement nouveau concernant Hodgins. Toute l'équipe du Jeffersonian est amenée à se remettre en question et je pense que l'intrigue aurait pu être vraiment brillante si elle avait eu une saison complète.

Un nouveau personnage fait son apparition suite à l'internement de Zach : Camille Soroyan. Au début je dois dire que je ne l'aimais pas du tout et au fil des saisons je m'y suis attachée. Comme quoi le travail des scénaristes est important. Dans les bonus, j'ai vu que le personnage ne devait être présent que pour six épisodes et il a tellement plu que le personnage a été gardé.

Un autre psychopathe a fait son apparition en saison 2 et a bénéficié d'un développement sur le long terme : le Grave Digger. Il kidnappe et enterre vivantes ses victimes. Il s'en prend à Brennan et Hodgins dans un épisode à couper le souffle. Ils sont sauvés in extremis, et cela donner l'un des épisodes les plus palpitants de la série.

En saison 3, le psy de l'équipe débarque : Lance Sweets. Je n'avais rien contre le personnage mais au fil des saisons encore une fois je me suis attachée à ce personnage loufoque.

La 4ème saison marque l'arrivée de plusieurs internes, en vue de remplacer la place laissée vacante par Zach. On découvre alors des personnages plus atypiques les uns que les autres. J'ai adoré Vincent Nigel-Murray. 

Cette saison se clôture sur un cliffhanger assez surprenant car Brennan découvre que Booth est atteint d'une tumeur au cerveau. Le dernier épisode est génial, il nous propose une vie alternative à tous nos personnages.

La saison 5 pâtie un peu de ce cliff de fin de saison 4, Booth n'est plus le même et avoue ses sentiments à Brennan qui préfère en rester là. J'ai le coeur brisé. Tout l'équipe du Jeffersionan se sépare pour un an. Cette fin de saison m'a laissé un goût amer même si on assiste à la réunion de Hodgins&Angela, ainsi qu'au très bon centième épisode de la série.

En début de saison 6, on se demande comment tout ce petit monde va pouvoir être réuni à nouveau. Et c'est Caroline Julian (le procureur) qui fait revenir tout le monde afin d'aider Camille. Les choses ont bien changé, Angel et Hodgins vont devenir parents après une année passée à Paris. Booth a rencontré une femme au Moyen-Orient. Seule Brennan semble avoir stagné pendant ces quelques mois de séparation.

Le fil rouge de cette saison est un snipper qui devient totalement incontrôlable. Il tue le Grave Digger (une folle furieuse super intelligente), et s'en prend aux proches de Booth qu'il connaissait. C'est ainsi que Vincent Nigel-Murray décède me brisant le coeur en 1000 morceaux. Je ne m'y attendais pas du tout et j'ai pleuré pendant tout l'épisode. Du coup, ca m'a un peu gâché le rapprochement tant attendu entre Brennan et Booth.

La saison se conclut sur une bonne nouvelle bien qu'un peu rapide. Cela dit, cette storyline est poussée par l'état de l'actrice principal : Emily Deschanel.

La grossesse d'Emily Deschanel étant assez visible, elle occupe une bonne partie de la saison 7. Nous sommes donc privés de ce que l'on attendait depuis le début à savoir le rapprochement des deux personnages principaux. On se sent un peu lésé, ca va trop vite même si on sait que c'est l'état de santé de l'actrice qui a poussé le tout à la précipitation.  La qualité de cette septième saison en paye le prix fort. Elle est raccourcie et ne comporte que 13 épisodes. De plus, la fin de la saison aurait pu annoncer quelque chose de vraiment très bien mais encore une fois tout a été précipité et on a du mal à vraiment apprécier l'histoire sur Pelant. Cela aurait pu être un fil rouge bien plus intéressant.

Au final on sent que la série s'essouffle un peu et c'est bien dommage.

Bones est une série à part qui sait mettre en scène des intrigues originales. Son plus est clairement sa galerie de personnages riche et bien brossée.

J'ai pris énormément de plaisir à rattraper cette série et je ne regrette en rien mon incursion dans le domaine de l'anthropologie judiciaire. 

Je découvrirais sûrement les livres à l'origine de la série, par pure curiosité. Ils sont, parait-il, très différents mais je suis très tentée.

bones,série complète,saisons & à 7

Bilan : Une très bonne série servie par un casting extra. Les intrigues sont bien ficelées et savent passionner le téléspectateur malgré la multitudes de cop-shows qui existent. On reste en haleine et on a envie de savoir ce qu'il va se passer.

On vibre au rythme du Jeffersionan et de ces personnages.

Un vrai coup de coeur.