Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/08/2013

Fin de saison, c'est parti #6

355709BabyDaddy.png

Saison 1

3tv.png

Un week-end  orageux et au temps plutôt lourd, j’ai décidé de binge-watché Baby Daddy. J’en ai entendu parler sur le blog de Samarian et ma curiosité m’a poussée à me lancer. La première saison est composée de 10 épisodes d’une vingtaine de minutes, autant dire que j’ai tout dévoré quasiment d’un coup.
Ben Wheeler, un jeune dans la vingtaine, reçoit la surprise de sa vie quand son ex-petite amie abandonne leur bébé jusque là inconnu pour lui, sur le pas de sa porte. Ben va alors devoir apprendre à s'occuper de sa petite fille, Emma, ce qui n'est pas chose facile mais heureusement il va avoir l'aide de son frère, Danny, de ses deux amis proches, Riley et Tucker, et de sa mère, Bonnie.
Source : Wiki

Le pitch ne me disait pourtant rien de bon, jusqu’à ce que je me lance. Au final, c’est drôle, fun et les personnages ne sont pas trop caricaturaux. Certes, Tucker est le personnage le plus insupportable qui soit mais on finit par s’y faire.

Je pense que la série se prête plutôt pas mal au binge-watching. Je ne regrette pas ma découverte.

Ben est un jeune homme qui se découvre être papa du jour au lendemain, cela donne lieu à quelques situations plutôt cocasses. Il est rigolo mais n’est clairement pas la star du show.

Riley est une amie des frangins Wheeler qui a perdu pas mal de kilos et est à l’école de Droit. Elle en pince pour Ben, tandis que Danny est amoureux d’elle depuis des années. Ce triangle amoureux est classique mais pour autant ça fonctionne plutôt bien. Autant vous dire que je suis à fond pour le couple Riley/Danny.

Bonnie, la mère des frères Wheeler, est extravertie et pleine d’entrain. Elle est parfois étouffante mais tellement drôle. Elle m’a fait marrer la plupart du temps. Ca pourrait paraître too much mais je pense que c’est plutôt bien gérer ici.

Au final, la saison passe très bien et je dois dire que c’était pile ce dont j’avais besoin en ce moment. Un peu de rigolade, un beau gosse, et une courte saison, le combo parfait !

Danny-Riley-baby-daddy-32004783-448-252.gif

761730TheBorgias.png

Saison 1

3tv.png

La série se déroule en Italie au début du XVIe siècle, pendant la Renaissance, et raconte l'histoire de la famille Borgia, une dynastie italienne d'origine espagnole, centrée sur Rodrigo Borgia, qui devint le pape Alexandre VI en 1492.
L'histoire se concentre sur les intrigues, complots et guerres menées par ou contre les Borgia, cherchant à survivre dans une Italie où leur famille est haïe en raison de leur origine espagnole et de leurs « méthodes » contraires aux mœurs de l'époque. Le premier épisode de la première saison montre l'élection par simonie de Rodrigo Borgia au titre de pape. Son triomphe enrage ses rivaux du Collège des cardinaux et certains décident de comploter contre lui. Avec l'aide de sa famille, Alexandre affronte ses ennemis tout en s'alliant à d'autres puissances européennes dans le but de renforcer sa position.
Pendant ce temps, le grand rival d'Alexandre, le cardinal della Rovere, voyage d'un bout à l'autre de l'Italie et de la France à la recherche d'alliés pour destituer le pape. Il parvient à convaincre le roi de France Charles VIII de l'aider, mais, en échange, il devra soutenir les revendications du roi sur le trône de Naples, qu'occupe un allié par mariage des Borgia. La saison 1 se termine quand Charles et son armée, accompagnés par Della Rovere, marchent sur Rome et affrontent enfin les Borgia.
Source : Wiki

Je me suis lancée dans la série à l’occasion de la diffusion sur D8, la série ayant été déprogrammée j’ai été obligée de regarder la fin par mes propres moyens.

Jeremy Irons campe un pape plutôt convaincant et démontrant tout ce qu’il y a de plus détestable dans les dérives de la religion : mégalomanie, complots, etc. Je ne sais pas si c’est avéré historiquement parlant mais j’ai bien aimé le traitement fait de cette histoire.

Cela fait un moment que je voulais jeter un œil à cette série (et la version de Canal+), juste après avoir terminé The Tudors.

Elle est moins trash que cette dernière sur certains aspects.

Les personnages sont tous à la limite de la décence malgré la présence de leur padre au poste sacré de Pape de Rome.

Les français ici sont dépeints comme des gros connards imbus d’eux-mêmes et plutôt astucieux concernant la guerre. Je ne sais trop quoi en penser. En même temps, le show est américain, il fallait s’y attendre. Même si je ne suis pas très calée sur cette période là de l’Histoire.

Les acteurs sont plutôt convaincants, même si pour certains on sent que ce n’est pas encore tout à fait ca. J’aime beaucoup le personnage de Lucrezia et de Cesare. Ce sont deux personnages ambigus et plutôt intéressants.

Je pense poursuivre la série, cela fait bien longtemps que je n’ai pas regardé une série historique et cela m’a manqué. J’ai hâte de voir les complots et les manigances au Vatican. Et même si D8 ne diffusera pas la suite, tant pis je me débrouillerais.

The borgias.gif

Gifs found on tumblR

Les commentaires sont fermés.