Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2012

Being Human, saison 2

906147UKmini.png


 

574506BeingHumanS02.png

Intégrale

 

3tv.png

J’ai commencé la série un peu par hasard l’an passé et je ne regrette pas mon incursion dans ce petit monde surnaturel anglais.

La saison 2 commence un peu sur les chapeaux de roues ! Mitchell se retrouve avec plus de responsabilités qu’il ne l’avait imaginé en tuant Herrick. En effet, il se retrouve à la tête de la joyeuse bande de vampires de Bristol. Ca ne se passe pas vraiment comme prévu, mais il est le nouveau « roi ». Ca se complique quand il doit jouer au « nettoyeur » après les bêtises de ses amis. Il n’a plus d’accords avec la police, le légiste ne les couvre plus… Mais il a l’idée de faire arrêter le sang à ses comparses, ca marche plus ou moins bien sauf sur Ivan. Ivan est âgé de plus de 200 ans, le régime sans sel -sang- n’est pas fait pour lui.

J’avoue que j’ai adoré le personnage de Ivan (beaucoup moins sa folle de femme Daisy). Il a un côté très charismatique et son binôme avec Mitchell fonctionne bien. Lorsque ce dernier se sacrifie afin de sauver Mitchell, c’était grandiose mais il va beaucoup me manquer…

Quant à George il m’a un peu agacé cette saison. Rien de bien méchant, mais il fait n’importe quoi de sa vie.
Après avoir transformé Nina sans le faire exprès, cette dernière le quitte. Elle fait la rencontre d’un pasteur et d’une scientifique un peu allumée.
Elle disparaît donc un peu de la surface.
Pendant ce temps, il se trouve une nouvelle femme, s’installe avec mais son côté loup fait que tout s’écroule. En effet, le loup est de plus en plus présent et apparaît parfois au travers de ses actes (excès de violence, transformation inopinée).
Il finit par retrouver Nina en fin de saison. Ils sont faits pour être ensemble ces deux là malgré leur malédiction. 

Annie quant à elle est celle qui avance le plus j’ai l’impression. Au début de la saison, elle est un peu en mauvaise posture car l’Autre Côté l’appelle, mais elle finit par trouver quelqu’un qui va lui montrer comment résister. Elle n’est pas prête à traverser…
Finalement, elle acquière pas mal de pouvoir.
Elle s’attache de plus en plus à George et Mitchell et c’est pour cela qu’elle a beaucoup de mal à laisser partir George. 

Je voudrais en revenir au Pasteur et ses tests sur les êtres surnaturels. Il est bien décidé à tous les éliminer tandis que Lucy cherche un moyen de « retirer » le mal chez les loups-garous. Alors qu’elle tente d’approcher George, elle succombe au charme de Mitchell. Et ce dernier se laisse prendre au jeu.
Après l’attentat perpétré contre les vampires, Mitchell pète un boulon et redevient le tueur qu’il a été par le passé. J’avoue j’adore le Mitchell qui déraille. Bon c’est vrai ca ne vous a pas échappé mais j’ai un gros crush pour Mitchell  !
Finalement, la petite bande viendra à bout de ces croyants en proie à la vengeance (surtout pour le pasteur Kemp). 

Bilan : Une bonne saison même si j’ai peut-être été un peu moins à fond dedans. Je dois avouer que je regarde en grande partie pour Mitchell. Cela dit c’est indéniable que les autres personnages sont nécessaires à l’évolution du personnage incarné par le très sexy Aidan Turner.
Je dois avouer que les histoires de vampires c’est mon truc, je suis un peu moins passionnée par les histoires de loups-garous.
La fin de saison promet une saison 3 explosive, j’ai hâte de m’y mettre…

Les commentaires sont fermés.