Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2011

SFU, saison 3 épisode 7

995590SFUS03copie.png

Episode 7 - Timing and space :

J'en suis à un peu plus de la moitié de la saison... Plus que 6 épisodes et je finis cette saison qualifiée de moins bonne par tous les fans. Il est vrai qu'elle est assez déstabilisante. Encore une fois, le mort du jour ne touche pas vraiment l'entreprise Fisher. En effet, le mort du jour n'est autre que le père de Brenda : Bernard Chenowith.

Bref, Nate apprend la mort de Bernard dans les journaux et se décide à aller à l'enterrement. Il demande alors l'autorisation à sa femme (ben dis donc ! Ce n'est pas très Nate tout ca) pour aller à l'enterrement. Nate cherche alors quelqu'un pour garder sa fille car Lisa part à un salon de cuisine (ou un truc dans le genre). Il ne trouve personne et donc emmène la petite Maya avec lui.
Il voit Brenda et cela fait ressurgir des sentiments cachés de la part de Brenda qui avoue à Nate qu'elle n'est sortie avec personne mais aussi de la part de ce dernier qui n'est pas heureux dans sa vie de tous les jours... Et cela se ressent surtout quand Nate a une conversation surréaliste avec le père de Brenda...
Lisa est vraiment agaçante lorsqu'elle apprend que Nate a emmené Maya. Elle demande à Nate si Brenda a touché, porté ou même regardé Maya, c'est de la paranoïa... Elle est complètement cinglée et je comprends la surprise de Nate... Lisa est complètement frapadingue...

Ruth me fait vraiment délirer dans cette saison, on dirait une gamine. Elle a le béguin pour le stagiaire, c'est flagrant. Elle va même jusqu'à le suivre lorsqu'il fait son jogging. Elle est tout le temps avec lui et lors de sa séquence rêvée avec Arthur qui lui crie dessus... fendard !
Arthur quant à lui est toujours aussi bizarre et quand il propose à Nate de garder Maya j'étais pliée et j'avoue que j'aurais eu la même réaction que ce cher Nathaniel, j'aurais flippé et je ne lui aurais pas laissé ma fille...
Bref, un couple terrifiant mais qui est terriblement drôle !

Nate qui pensait pouvoir laisser sa fille à Vanessa se rend compte qu'elle ne va pas bien et mais ainsi la puce à l'oreille à son collègue complètement obsédé par son nouveau job. La mère de Vanessa est décédée, elle n'a plus de travail et a deux enfants en bas âge, n'importe quelle femme aurait pétée un câble.

Claire poursuit sa relation avec Russell et elle semble très accro à lui. Elle est heureuse aussi, ce qui peut surprendre, nous étions habitué à une Claire cynique et morne. Là elle assouvit sa passion qu'est l'art et partage une vraie relation (non autodestructrice pour une fois)...

David et Keith sont invités à une party, là-bas Keith se sent vraiment mal. Lui qui paraît être le plus gay des deux ne l'est en fait pas... Il ne participe pas au jeu organisé par l'ami de chorale de David, cela le renvoie à l'école et à la moquerie que cela pouvait engendrer... David apparaît beaucoup plus à l'aise avec sa sexualité qu'il ne l'était dans la première saison...
Les choses semblent aller mieux entre les deux tourtereaux et cela fait du bien à voir !

Bilan : Lisa est définitivement un personnage dont il faut vite oublier l'existence, elle est insipide et arrive pourtant à agacer... Voilà un personnage qui entre parfaitement dans la catégorie j'ai gagné le droit à la malédiction de l'hélicoptère (cf le Docteur Romano dans Urgences)...
Nate est étouffé par sa femme et ne sait pas s'il a trouvé le bonheur. Nate manque à Brenda et cette dernière manque beaucoup à Nate même s'il ne l'avoue pas...
Ruth se découvre une seconde jeunesse et qu'est-ce que j'ai pu rire au moment où Ruth se cache derrière l'arbre lorsqu'elle épie Arthur en train de courir...
Claire, il n'y a trop rien à dire, elle va plutôt bien.
David et Keith ressemblent un peu plus au couple que l'on a connu en saison 1 et c'est très bien !

Publié le 25.03.2008

Les commentaires sont fermés.