Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2011

SFU, saison 4 épisode 3

163204SFUS04.png

Episode 3 - Parallel Play :

La morte du jour (tiens, c'est la fille à Marc Green d'Urgences ^^) meurt d'une façon assez soudaine, c'est une jeune fille de 14 ans qui s'amusait à faire des blagues téléphoniques avec ses amies et elle tombe raide morte... Encore une fois on ne suit pas du tout le deuil, ni rien ! A croire que le mort du jour est devenu un passage obligé dont les scénaristes n'ont pas envie de développer plus que cela, mettant plutôt l'accent sur les personnages de la série...

Pléthore de guests dans cet épisode : Michelle Trachtenberg (Dawn dans Buffy), Peter Facinelli (Fastlane, accessoirement Mr. Jenny Garth), et Ellen DeGeneres (connu pour son émission outre-atlantique). C'est un des points positifs de la saison, voir des têtes connues (peut être pas tant que ca à l'époque) ! J'avoue que je n'ai pas reconnu Peter Facinelli (ben la coupe de cheveux courte ce n'est pas ce dont j'étais habituée ^^)...

La story-line de Nate est ennuyeuse à mourir, dès le moment où l'on voit la maman au jardin d'enfants on sait d'ores et déjà que Nate va se la taper... Ce que l'on ne sait pas en revanche c'est qu'il va se comporter « comme une fille » (je n'aime pas l'expression mais il faut imaginer cette phrase prononcée par un personnage comme Samantha de SATC pour en comprendre toute la finesse) lorsque cette dernière le fout dehors après avoir couché avec... Elle a agit comme un mec ! Bref, en réaction il balance son lit (ses draps et coussins hein, pas le sommier et le matelas ^^) dans le feu de joie improvisé devant la maison de Fisher par Claire elle-même...

Claire poursuit se découverte de l'Art et on commence à mieux connaître ses « amies », oui j'utilise des guillemets parce que ce sont plus des connaissances que des amies, ou alors on n'a pas la même vision de l'amitié ^^ ! Claire apparaît comme quelqu'un de misanthrope alors que ce n'est pas totalement le c as, elle déteste peut être le monde entier mais ne leur fait pas payer (je pense à notre docteur préféré qui lui est fortement misanthrope ;) )... bref, elle revoit Russell qui est toujours amoureux d'elle, mais elle le considère comme un boulet (roh et puis cette moustache monstrueuse, beurk !)... On apprend que son amie Edie est lesbienne.

David et Keith sont bien ensemble, pas de problème de couple pour le moment (et tant mieux), cela dit la bourde de Keith va peut être lui couter son job... En effet, il devait surveiller une starlette à la Hillary Duff ou Ashley Simpson, etc... et il s'avère qu'il utilise ses toilettes pendant le show, ce qui énerve la Miss... Michelle Trachtenberg est excellente en Miss-je-me-la-pète-parce-que-je-fais-de-la-musique-pour-gamine-qui-marche, une Lorie à l'américaine quoi...

Ruth et George continuent de recevoir des crottes par courrier et cela énerve Ruth qui se décide à trouver l'expéditeur de ces mauvaises blagues. Elle pense tout de suite à Arthur. Ce dernier se sent offusquer et décide de quitter la famille Fisher... J'aimais bien ce personnage complètement à l'ouest par rapport à la vie !

Rico continue à voir la danseuse et celle-ci le manipule afin d'avoir de nouveaux implants mammaire et ce dernier se fait avoir comme un bleu et marche dans la combine... Quel idiot, il culpabilise tellement pour la pipe qu'il se sent obliger d'acheter le silence de cette danseuse... Puis il prend pitié de cette petite fille : Nicole...

Brenda et son nouveau boyfriend ont un souci : leur sexualité. Brenda veut une relation saine pour le sexe mais ce dernier est accro au sexe SM, dominateur d'après ce que j'ai pu comprendre. Du coup, la « lune de miel » entre les deux tourtereaux aura été plutôt courte et Brenda ne semble pas prête à retomber dans ses anciens travers...

Bilan : Un épisode intéressant, notamment le feu de joie avec les anciennes affaires pour faire peau neuve... une métaphore pour changer leur vie...
Du côté des personnages pas de grandes avancées, ils stagnent tous plus ou moins à part peut être David et Keith qui semblent reparti sur de bonnes bases...
Ce qui m'ennuie le plus, c'est que le traitement des morts est de plus en plus minimaliste... J'aimais bien quand les morts s'insinuaient dans la vie des Fisher pour les faire réfléchir, avancer, voir une vérité un peu gênante... Ils semblent avoir été mis de côté pour développer le côté personnel des personnages ! Dommage !

Publié le 05.0.2008

Les commentaires sont fermés.