Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/07/2009

Esprits criminels, S01E10

 Esprits Criminels - saison 1 :

Episode 10 - La face cachée du diable :

L'équipe enquête sur la mort d'un étudiant et la disparition de plusieurs de ses condisciples. L'affaire serait-elle liée à une secte satanique ?...

Alors je ne connais pas bien cette série et pourtant il est vrai que je m'intéresse aux serial killers, j'ai tout un panel de livre sur le sujet et j'ai même assisté à une conférence donnée par Stéphane Bourgoin grand criminologue français qui a rencontré pas moins de 55 tueurs en série... Enfin bref, la série est apparue à un moment peu propice où les cop-shows commençaient à pulluler... et je commençais sérieusement à en avoir ma claque et c'est toujours le cas d'ailleurs. La seule série (dans ce genre) que je suis encore avec plaisir est Cold Case, car elle a une atmosphère particulière et les bons dans le passé sont toujours passionnants... Hier soir, en zappant je suis tombée sur le début de l'épisode en question (coup de bol me direz-vous) et la curiosité m'a fait resté.

Alors l'épisode commence par deux personnes qui courent dans un bois (humm ca se sent déjà pas bon), les deux se séparent car la fille ralentit le mec (oulala ca sent encore moins bon). On entend alors quelqu'un et la fille se met à courir et elle tombe nez-à-nez avec son copain qui a le crâne fracassé. Et là, la fille se met à hurler tel un film d'horreur de série Z et bam générique.

Bref, la police locale appelle à la rescousse des spécialistes : une équipe de profileurs... L'équipe de Gideon débarque dans un bled super croyant (le repère de la famille Camden peut-être ?). Ils découvrent ce qui pourrait être un meurtre rituel en rapport avec Satan. Gideon nous apprend alors qu'il n'y a jamais eu aux Etats-Unis de véritables meurtres sataniques, tout du moins pas dans le sens véritable de la définition... Même Jim Jones et Charles Manson ne rentrent pas dans cette catégories... (Puis techniquement Jim Jones n'était pas sur le territoire américain lors de son délire de suicide collectif qui a coûté la vie à 900 personnes).

Bref, la petite équipe étudie la scène de crime, le village, sondent les gens et pondent un profil. C'est un tueur qui paraît désorganisé mais qui ne l'est pas. C'est forcement quelqu'un du coin parce que la forêt est trop dense pour un inconnu. Il aime aussi voir évoluer l'enquête, se mêler à l'avancée des enquêteurs... Bref, le fils du sheriff nous amène sur un plateau d'argent un suspect potentiel et ô comble du cliché c'est un jeune garçon d'une vingtaine d'années qui écoutent du heavy metal et qui est en marge de leur petite société bien pensante... Ben voyons ! Quand j'ai vu que l'enquête se dirigeait vers cette facilité, je me suis dit : « non ils ne vont quand même pas faire ca ?! ». Mais fort heureusement, la série a choisi une autre voie. Qui elle aussi peut paraître un peu facile : le gentil petit fiston du sheriff footballeur mais aussi passionné de littérature (attention Monsieur lit Nietzsche et ce n'est pas suspect du tout ? Alors qu'un mec qui écoute un peu de heavy metal est obligatoirement suspect ! Ben voyon !)...

Au final c'est le personnage de Shemar Moore (oui je connais l'acteur mais pas pour son rôle dans cette série, oui j'avoue je le connais pour son rôle de Malcolm Winters dans Les Feux de l'Amour, belle reconversion au passage) qui arrête le fiston du sheriff pour les 2 meurtres tandis que le petit Spencer flippe un peu car il a été pris pour cible...

 Je ne parlerais pas des intrigues qui touchent les personnages principaux car je ne connais pas assez les protagonistes et leurs histoires. Je voulais m'attarder sur l'enquête.

Bilan : Un épisode intéressant même si j'ai eu de belles frayeurs concernant les voies qu'allaient choisir les scénaristes pour l'intrigue. Ce n'est pas facile de mettre en scène des tueurs (en série, ou d'un genre un peu particulier) de la sorte mais heureusement, elle n'a pas été au plus facile (quoique) et n'a pas accusé le métaleux du coin.
Cela dit, on ne s'ennuie pas devant la série et même si ca peut foutre la trouille à certain(e)s.

Publié le 08.04.08

Les commentaires sont fermés.