Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2009

Dollhouse, saison 1

Dollhouse S01.jpg

 

Dollhouse :

 

Dollhouse S01 1.jpgIntégrale – saison 1 :

 

Je vous ai déjà parlé de Dollhouse sur ce blog, cela dit comme j’ai pris pas mal de retard dans mon visionnage je n’ai pas rédigé de reviews épisode par épisode. Je vais ainsi vous parler de la première saison dans sa globalité.

 

Il convient cependant de rappeler que cette série est le dernier projet du grand Maître Whedon créateur de séries cultes : Buffy contre les vampires, Angel, Firefly et plus récemment Dr Horrible Sing Along Blog. Pour moi, il s’agit d’un créateur de génie, j’ai aimé tous ses projets et c’est en cela que j’attendais avec impatience ce nouveau bébé…

 

                Je n’ai pas été conquise tout de suite par cet univers un peu particulier. J’ai eu du mal à accrocher mais la magie a fini par opérer. Ainsi à partir de la moitié de la saison, le mystère autour des dolls s’épaissit. De plus une des dolls est devenue complètement dingue et a décimé tout ou partie de la Dollhouse. Il n’a épargné qu’une seule doll : Echo, personnage principal interprété par la non moins charmante Eliza Dushku. Alpha, de son nom de code, s’est ensuite échappé, il a un plan que l’on découvrira au fil des épisodes… Il est assoiffé de vengeance. Nous découvrirons son identité dans les derniers épisodes, il est interprété par Alan Tudyk (acteur qui a déjà participé à un projet de Whedon, en effet il interprétait Wash dans Firefly). Ce fut une sacrée surprise, mais il est tout à fait brillant dans ce rôle de psychopathe complètement allumé ! Alpha a été imprégné par toutes les empreintes dont il a fait l’objet alors qu’il était encore une doll. Il est devenu complètement dingue, il a d’ailleurs lacéré l’une des dolls les plus demandées à l’époque : Whiskey qui on le découvrira plus tard a été utilisé pour « recueillir » l’empreinte du Dr Saunders tué lors de l’attaque menée par Alpha. Ce qui est intéressant c’est de voir que malgré les multiples effacements, la personnalité d’Alpha avait refait surface. En effet, avant qu’il ne s’engage dans la Dollhouse il a été arrêté pour avoir agressé (et lacéré) et une jeune femme. Le modus operandi est le même alors qu’il a été « effacé » à de nombreuses reprises. C’est ainsi que la notion d’âme vient poindre le bout de son nez dans la série. Il manquait un petit côté mystique, le voici donc.

 

                Whedon est un maître pour créer des mythologies abracadabrantesques mais on sent qu’il manque un petit quelque chose ici. Il est vrai que la mise en place peut paraître un peu longue, il manque le petit déclic. J’ai eu peur au début que le schéma des épisodes soit redondant : une doll – une mission, mais ce n’est pas le cas ici. On a une trame de fond : l’histoire mystérieuse autour d’Alpha mais aussi le passé de chaque doll qui reste inconnu jusqu’aux derniers épisodes.

 

                Une chose qui est vraiment réussie ici ce sont les personnages plus mystérieux les uns que les autres… Adèle DeWitt est celle qui dirige la Dollhouse de L.A, c’est le grand manitou même si on sent qu’elle subit des pressions venues d’au-dessus… Laurence Dominic est le chef de la sécurité qui s’avérera être un espion de la NSA, il sera « remisé » quand ils découvriront sa trahison. Topher, il s’agit du geek de la série, celui qui a mis au point le système d’effacement de la mémoire. Le Dr Saunders est le médecin de la Dollhouse qui a été massacré durant l’attaque d’Alpha. Une doll « cassée », « brisée » a donc recueillie son empreinte. Boyd Langton est le chaperon d’Echo, personnage principal, c’est un ex flic loyal qui deviendra le chef de la sécurité après la mise au placard de M.Dominic. Echo est la doll qui attire notre attention, elle est particulière la meilleure depuis Whiskey. Malgré ses effacements une part d’elle-même reste et c’est en cela qu’elle continue à évoluer tandis que les autres dolls restent à l’état végétatif. Elle est enlevée par Alpha qui veut faire d’elle son Oméga mais sa particularité va jusqu’à la protéger de la folie lorsqu’elle se retrouve avec toutes ses précédentes empreintes… Paul Ballard est un agent du FBI qui doit enquêter sur ce mythe, cette légende urbaine que constitue la Dollhouse. Il devient obsédé par sa quête et découvre que sa vie est peuplée de dolls :  Mellie sa voisine et Lubov son indic…

 

En parlant de doll, en dehors d’Echo trois dolls sont mises en avant : Sierra, Victor et November… Je n’ai pas trouvé les acteurs interprétant les dolls particulièrement bon, au contraire d’Eliza Dushku, Amy Acker ou encore Tahmoh Penikett. Mais c’est un avis totalement subjectif.

 

Dollhouse S01 2.jpgBilan : La série a été renouvelée pour une seconde saison alors même que le season finale n’a été diffusé par la FOX (audiences en berne à ce qu’il semble). L’épisode 12 fait donc office de season finale, Echo s’en sort, Alpha s’échappe et Ballard rejoint l’équipe de la Dollhouse. C’est un bon épisode même si on sent qu’il manque une véritable conclusion à tous ses mystères… Je serais donc au rendez-vous pour la saison prochaine. Ma série a donc un potentiel important et je pense qu’elle peut elle aussi devenir un phénomène à l’instar de Buffy ou à défaut elle dispose d’une bonne base de fans comme Firefly à son époque.

 

                Si vous êtes amateur de mystères, d’espionnage, d’action ou tout simplement un fan de Whedon cette série est faite pour vous.

Commentaires

Une série à potentiel, qu'on espérera voir mieux développée l'année prochaine. J'ai beaucoup aimé aussi, encore un peu plus quand la mythologie se met en place (mais j'avais assez apprécié certaines missions des premiers épisodes ou même le 1x10 avec son côté enquête) mais c'est vrai que dès que la série s'intéresse un peu plus à l'univers entourant la Dollhouse, ses mystères et le passé de ses Doll, ça donne un peu plus de profondeur au tout, même si c'est finalement seulement effleuré ici. Il y aura de quoi creuser pour la suite, donc je croise les doigts.

Pour ce qui est du jeu des acteurs, l'interprète de Victor (au nom un peu compliqué à retenir ! lol) est quand même celui qui a le plus tiré son épingle du jeu à mon goût. Même s'il met du temps à se dévoiler, mais la séquence où il a l'empreinte de Dominic dans le dernier épisode est tout à fait révélatrice de ce qu'il peut faire.

Écrit par : Nakayomi | 03/06/2009

Les commentaires sont fermés.