Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2009

Doctor Who, saison 4 épisode 2

04x02 1.jpgDoctor Who - saison 4 :

Episode 2 – The Fires of Pompei :

2nd épisode de la saison, nous plongeons pour l’occasion dans une partie de l’Histoire… Le Docteur et Donna atterrissent à Pompéi… Un jour avant l’explosion du Volcan qui causera la mort de toute une ville…

Donna et le Docteur se balade alors en ville, pensant être à Rome… Donna s’interroge alors de voir de l’Anglais sur une échoppe mais le Docteur lui avoue que le TARDIS traduit tout même les écritures… Cela dit, Donna pose une question épineuse, si le TARDIS traduit l’anglais en Latin, que se passe-t-il s’ils parlent Latin ? Et bien les habitants de Pompéi entendent du celte et non du Latin ^^ marrant ! Bref c’est un point de détail mais cela m’a fait remarquer que Donna est vraiment avec le Docteur pour apprendre, pour voir de nouvelles choses et pas seulement pour le suivre lui !

Dans un autre ordre d’idées, alors que le Docteur et Donna rencontrent une jeune femme qui possède le don de voyance, cela nous donne quelques indications qui pourront très certainement nous éclaircir pour la suite des événements…
En effet, elle dit que Donna cache quelque chose et elle annonce au Docteur qu’ELLE reviendra… Nous savons d’ores et déjà que l’Oracle mentionnait le retour de Rose…
Intéressant, si les éléments sont éparpillés ainsi dans les épisodes, cela risque d’être un jeu de piste fort intéressant…

En dehors de cela, le Docteur se rend compte qu’une race alien a prévu d’assouvir le peuple humain afin de « revenir »… Il doit alors intervenir, et ce choix qu’il doit faire qui marquera à jamais l’Histoire… C’est alors que le Docteur doit choisir entre sauver Pompéi et détruire le Monde ou ne pas sauver Pompéi et épargner la race humaine… Choix cornélien…
Et malgré les larmes de Donna il choisit le moindre mal et détruit les aliens et Pompéi par la même occasion…
Mais alors qu’il allait faire encore une fois preuve d’une grande cruauté, Donna le supplie de sauver la famille de la jeune fille au don de voyance… Et il les sauve ! C’est ainsi que l’on peut se rendre compte que le Docteur a vraiment besoin d’une compagne pour le remettre dans le droit chemin de temps à autre… Le Docteur a donc fait preuve de clémence grâce à Donna…

04x02 2.jpgBilan : Un bon épisode, les scènes comiques sont moins présentes mais la série reste toujours aussi savoureuse… Le duo Donna/Docteur fonctionne à merveille, ils ont une dynamique différente des précédentes associations du Docteur et cela redonne un souffle nouveau à la série…
Le cadre de la Rome Antique était sympa et cela change des voyages dans le Futur… Puis c’est toujours marrant de voir comment l’Histoire est adaptée…

09:30 Publié dans Doctor Who | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : doctor who, saison 4 |

Commentaires

La première fois que j'ai vu cet épisode, je ne l'ai pas vraiment, parce que je retrouve ce côté un peu grandiloquent un peu sérieux qu'ont les épisodes de Noël et je trouve que ça ne réussit pas toujours à la série.
Ceci dit, je l'ai regardé une deuxième fois et je l'ai mieux apprécié... C'est vrai que le questionnement sur la traduction du latin était très drôle !

Écrit par : Saru | 24/01/2009

C'est vrai que ca a un côté grandiloquent mais je trouve que Donna donne une dimension beaucoup plus humaine du Docteur... Elle lui apporte énormément... Ainsi j'ai apprécié l'épisode... Puis elle finit par le faire plier, il sauve une famille ^^ !

Écrit par : Nephthys | 25/01/2009

Donna est excellente, je l'adore. Les questions qu'elle pose au Docteur sont tout à fait légitimes et très pertinentes et quelque part j'ai l'impression qu'elle est un peu la voix des téléspectateurs. Donna est comme madame-tout-le-monde et on s'identifie encore mieux à elle car elle ne tombe pas éperdument amoureuse du Docteur, ce qui est un plus indéniable. On la sent vraiment comme une apprentie, elle veut tout savoir, tout comprendre, je trouve ça vraiment génial. Et j'adore son humour! Le coup du pistolet à eau et Donna qui lui dit "You fought her off with a water pistole! I bloody love you!" c'était énorme. J'adore sa façon de parler et son accent, elle est excellente. Et les prédictions des oracles étaient très intrigantes, je les ai bien sûr écoutées avec beaucoup d'attention car je sais que ça prépare le terrain pour la suite. De même les aliens de cet épisode nous apprennent que leur planète a été détruire, et dans l'épisode précédent la Nanny nous avait dit la même chose, donc 2 planètes détruites en 2 épisodes c'est très louche. Quelque chose se passe... Et comme tu l'as dit Donna fait ressortir le côté plus humain du Docteur et il en a bien besoin. C'est grâce à ses compagnes qu'il ne perd pas son humanité malgré toutes les horreurs qu'il a vues.

Écrit par : Jonathan | 09/03/2011

Je vois que tu apprécies la série !
Btw, tes commentaires m'avaient manqué ^^' ! Tu es si passionné, c'est agréable à lire... Puis tu me fais relire une partie de mes articles que j'ai oublié depuis un moment !

Écrit par : Nephthys | 09/03/2011

Oh oui j'adore cette série, elle ne peut être comparée à aucune autre et c'est vraiment génial cette originalité.
Lol pour mes commentaires, je les laisse souvent très peu de temps après avoir vu les épisodes en question du coup c'est encore tout frais dans ma tête et si j'ai aimé l'épisode je m'emporte. ^^ Haha oui j'ai 2 ans de retard sur tes reviews donc c'est sûr que ça te permet de les redécouvrir. ;)

Écrit par : Jonathan | 10/03/2011

C'est effectivement une série géniale *_* !
Et tu as bien raison, continue !!!
Oui c'est vrai que pour certaines séries je suis à jour mais c'est rare...

Écrit par : Nephthys | 10/03/2011

Idem pour moi je suis rarement à jour, j'ai souvent une ou deux saisons de retard, parfois même 3 lol. Du coup je suis assuré de pouvoir trouver des critiques à lire sur les épisodes que je viens de voir. :)

Écrit par : Jonathan | 14/03/2011

Les commentaires sont fermés.